Dimanche pour fêter mon anniv’ je n’ai pas trouvé mieux que d’aller patauger dans l’Ardèche en participant au raid nature de Vallon Pont-d’Arc pour des épreuves successives de CAP, canoë, rando sportive et VTT . Tout cela sur une distance d’environ 45 km.
vallon2
Nous étions 350 équipes de 2 soit 700 participants. 11H Le départ est donné !! C’est partiiiiii  !!!! yaaaouuuu !!!!
Là je ne le sais pas encore mais cette journée infernale va être rythmée par d’interminables ascensions et descentes pour passer d’un vallon à l’autre…

Nous partons donc pour 9.5 km de CAP trail, c’est ma toute première expérience, petit tour en ville histoire de s’échauffer et puis nous attaquons le parcours trail, super technique très caillouteux, les montées aussi pénibles que les descentes, ma question était « mais ou poser les pieds avec tous ces cailloux ?? » dur dur pour moi !!
Nous arrivons enfin au parc à canoës, pour ma part avec mon genoux droit en vrac, mon inflammation du ligament externe ayant remis cela dans la dernière descente très pentu sur le goudron !! pas besoin de genoux pour ramer je verrai plus tard….

Nous attrapons donc nos gilets, nos pagaies, un canoë pour un parcours raccourci à 4.5 km car la rivière est en crue, c’est trop dangereux !!
Je dois avouer que j’appréhendais vraiment les passages des rapides et deux fois plus après ces dernières pluies…. En un mot ….j’ai Aaadoré ….de vrais sensations fortes …avoir la trouille mais y aller droit devant …. !! pour le coup c’était trop court à mon goût. Il faut déjà accoster.
Il n’y a pas de plage, nous devons descendre par des rochers. Mes chaussures glissent et je me retrouve entièrement dans l’eau à nager dans l’Ardèche essayant de m’accrocher à mon rocher….

Un bol de soupe et nous voilà déjà reparti pour la rando sportive de 4.5 km, je suis trempée mais je ne ressens pas de froid par le fait d’être en mouvement… j’avale 2 Dolipranes© pour mon genoux ….Et zou on grimpe, on escalade !!
Arrive la descente ….et mon ligament se rappelle à moi et me fait atrocement souffrir je peux à peine marcher, je m’arrête tous les 100 m pour le masser. La descente fait, au moins, 2 km c’est l’enfer !!
Dans ma tête je me dis cela n’est pas possible je ne peux pas laisser tomber, abandonner, non pas maintenant….mais la douleur est là !! j’enrage de colère !!
Enfin j’aperçois en bas le parc à vélo…Je me dirige en boitant vers mon VTT, je me change, on va essayer et si vraiment j’ai trop mal et bien on arrêtera…..
Et là à ma plus grande surprise plus de douleurs, le vélo ne faisant pas travailler les mêmes muscles je retrouve tous mes moyens.

Nous voilà donc partis pour la dernière des étapes 25 km de VTT, je suis à fond du vrai bonheur pour moi, enfin mon domaine.
Se succède sur 25 km, portage de vélo pour passages de guets (7) avec beaucoup de courant et de l’eau à mi-cuisses (une pensée à mes P’tits Bidons et leur petit bain de pieds), ainsi qu’une ascension d’une cinquantaine de marches dans un village, boue, eau, mais surtout des montées de l’enfer sur des kilomètres !!!
Mais comme dit le vieux sage, tout se qui monte dois redescendre et là ….. du pur bonheur…des kilomètres de descente, technique et caillouteuse à souhait !!! fesses en arrières et on lâche les freins…. (Peto en pleine descente j’ai eu une pensée pour toi….si tu m’avais vu, j’étais plus la même) !!

Nous passons l’arrivée après 5 h 41mn 42 s, je suis entre sourire et larmes, entre joie et nerfs qui lâchent, mais vraiment heureuse d’avoir fait ce raid, de l’avoir fini, d’avoir poussé mes limites, de l’avoir arraché au physique mais également d’avoir su trouver le mental pour avancer et terminer. Un vrai dépassement de soi.

Un grand merci à tous ceux qui mon soutenue durant ma préparation et pour tous leurs messages d’encouragement !!

Stéphanie.