Avant les inombrables récits et images que nous allons avoir sur la rando en Lozère, je voudrais vous faire partager une sortie VTT faite la semaine dernière en Pays d’Olliergues (Auvergne).

Conduits en voiture jusqu’au sommet du col du Béal, Philippe et moi avons en projet de rejoindre St Clément de Valorgue, petit village tranquille où nous sommes en vacances.

Le col du Béal culmine à 1490 m. Le départ de la rando se fait par une petite route militaire qui grimpe jusqu’à Pierre sur Haute à 1634 m. Cette montagne est le point le plus haut des monts du Forez. Lorsqu’il fait beau comme c’était le cas cette année le paysage qui s’offre à la vue vous remplit d’admiration. De grands espaces déboisés autrefois recouverts de glace (il y a à peine 12000 années!) servent de pâturage aux bovins qui y sont en « estive » pour tout l’été.

Nous lançons nos machines sur un large chemin qui, après avoir contourné l’observatoire militaire, nous conduit au bas d’une grande descente faite à fond de ballon. Là, il faut ouvrir une porte et poursuivre sa route au milieu des vaches qui paissent tranquillement et qui nous regardent passer l’air un peu désabusé. Le GR nous conduit ainsi d’ »estive » en « estive » jusqu’au col des Supeyres à 1366 m d’altitude. 300 mètres plus bas que le départ mais, ce n’est pas du repos partout car il y a du pédalage difficile par endroits, des chemins pleins d’ornières, de racines, de pierres…..

Là, nous nous payons une petite conso (sans alcool) au restaurant d’altitude du coin. Puis, nous repartons en direction du col des Pradeaux (1196 m). Nous recommençons bientôt à trouver la forêt de sapins et de hêtres qui ne peuvent pas pousser en altitude. Nous pédalons sur ces chemins de montagne avec un bonheur immense. Le monde nous appartient.

Le col des Pradeaux est atteint sans difficulté. Nous avons une grimpette à faire avant de plonger en direction de St Romain par un chemin en assez forte déclivité qui me rappelle un peu les descentes de l’Aigoual. Nous rejoignons Saint Clément par un chemin balisé VTT de toute beauté.

Il est 17 h. Nous sommes partis à 14 h. Le compteur affiche 39 km et des pousières. 39 km de bonheur intense.