Samedi soir, invités par l’un des leurs à venir fêter “leur victoire” sur le Chaussy, le Glandon,  le Mollard et la Toussuire, les cyclosportifs d’UZES VELO CLUB n’ont eu de cesse de refaire leur course, de grimper à nouveau ces satanés cols, d’expliquer comment ils avaient géré leurs crampes, appuyé encore et encore sur les pédales, résisté à la chaleur, cherché tout au fond d’eux-même tout ce qui leur restait de force…..

tour1

Ils étaient neuf du club au départ de l’Etape du Tour, la cyclosportive  la plus  connue en France et au-delà, qui reprend chaque années le tracé de l’une des étapes de montagne les plus exigeantes du Tour de France : Romain, Pierre, Denis, Hervé, William, Stéphane, Jean-Luc, David et Georges . Mais ils n’étaient pas seuls : en effet, sur la ligne, à Saint Jean de Maurienne, c’est un peloton de 12500 coureurs qui était lâché par vagues sur une route qui leur était réservée. Des américains, des anglais, des mexicains, des japonais, des brésiliens, des coréens, des australiens, des français parfois…..Un paquet ininterrompu, qu’un public enthousiaste  encourageait tout au long des  138 kms de l’épreuve. Encouragements bien utiles souvent, quand la souffrance est trop forte, les jambes trop brûlantes, le souffle  trop court, la tentation est grande de mettre pieds à terre, de jeter ce foutu vélo au fossé,  de monter dans le bus-balai ….. Ce que feront 2700 des participants !
tour3
Mais un seul uzétien cédera, malade depuis le départ. Une chute lourde dans le Glandon aura raison d’un autre, lui brisant col du fémur et obligeant l’organisation à l’héliporter vers l’hôpital de Saint Jean.  Les sept autres parviendront à rallier l’arrivée, fourbus, épuisés pour certains, mais heureux et fiers d’avoir vaincu  cette foutue montagne et de pouvoir arborer médaille et tee-shirt de “Finisher”.
Georges, le meilleur d’entre eux, rentrera dans les 600 premiers dans le temps remarquable de 6h30.
Finalement, une belle journée d’efforts et d’amitié que nos sportifs ont pris plaisir, plus d’un mois après,  à prolonger autour d’un bon repas et d’un rosé bien frais !
tour2
Un grand merci à David, cheville ouvrière de cette belle aventure, à l’origine du projet et du repas partagé, et à Roger qui, pour aider ses copains, leur passer équipement et ravito, n’a pas hésité  à s’installer deux jours avant au sommet du Glandon avec son camping-car.
tour10
Et aussi un grand merci à Stéphane, pour les plans d’entraînement qu’il nous a concoctés et qui ne sont pas pour rien dans notre réussite.
Et si on remettait ça en 2016 les gars ?