C’est par une belle journée d’été mais on ne peut plus chaude que s’est déroulée cette nouvelle sortie ventoux
Parcours très facile 75 kilomètres avec seulement une petite côte à monter depuis Bédoin
Au départ le rythme n’est pas très soutenu, ça discute beaucoup dans le peloton très groupé des neufs personnes qui sont présente aujourd’hui. On retrouve d’abord les athlètes, stéphane, maxime, georges, viennent ensuite les jeunes, mathieu, hugo, suivies des féminines, émilie et anita ferment la marchent les séniors, stuart et hervé. Bien sur tout ce petit monde est bien encadré par une équipe d’assistance de choc et nombreuse. Sont donc là nos fidèles supporters en la personne des parents de hugo que viennent renforcer sa sœur et le papa de mathieu. Bien sur au vu de tout ce monde certains s’interrogent, restera-t-il une place dans la voiture pour moi au cas ou.
ventoux2
ventoux3
Sortie de bédoin, l’ascension commence et de suite des groupes parfois de un se forment. Chacun prend son rythme de croisière car l’ascension est longue et difficile. Le système de la flèche est adopté en pointe la cavalerie légère, on ne les nomment pas tous le monde les connaît vient ensuite le corps de flèche la c’est un peu plus lent mais le coup de pédale est la. Vient ensuite l’empennage composé de hervé et anita qui ont décidés de rester derrière pour que personne ne se perde (lol). Après plus de 2 heurs d’effort, accompagnés par nos supporters (il y a des moments on aurait cru la caravane du tour ), le sommet est en vue. Encore quelques coups de pédales et voilà certains ont fait leur premier ventoux. Le moral est excellent, la fatigue gérable grace toujours à nos encadrants qui sont aux petits soins avec nous. Allez c’est parti pour les séances photos,
ventoux1
Les paysages sont magnifiques quelle vue sur les plaines c’est magique, ça valait le coup. Et puis commence la descente sur malaucène de nouveau chacun à son rythme. C’est vrai quelle est longue. Arrivé en bas petit arrêt pour un casse croute bien mérité. Stéphane est aux anges hervé aussi il y a un établissement qui vend de la bière. Allez dernier coup de collier avant Aubignan. Il reste quelques kilomètres quand tout à coup ça accélère et pour faire plaisir aux filles on fini à 45km/h. Nos suiveurs arrivent péniblement à tenir le rythme. Une dernière bière fraiche et puis retour vers uzès avant la prochaine sortie