Véréna Eisenbath prépare une belle saison de triathlon qui la conduira jusqu’au Championnat de France. Voici le récit de sa première course de l’année.

“La saison de Triathlon a commencée avec le Half de Baccus (Lac de Jouares, dans l’Aude). C´est un peu tôt dans la saison pour faire 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 22 km de course à pied mais bon, je veux préparer la saison pour mon grand objectif : le Championnat de France à Calvi.

De plus, la méteo n’est pas gentille avec nous : Le matin 7°C, un vent de fou (35km/h) et des averses… Tout les participants imaginent le départ de la natation (l’eau et à 14°C). On lit sur les visages des athlètes une certaine peur et la questions que tout le monde se pose : qu’est-ce que je fais ici ????

Et là, la belle surprise : on ne va faire qu’une boucle de natation, c´est à dire la moité de la distance, 950m !! Même moi qui adore la natation je suis ravie.

Et c’est parti ! Je m’élance devant et je sens de suite qu’aujourd’hui ” j’ai des bras”. Sans forcer je reste dans le premier paquet et même si je bois au moins 5 fois la tasse, car des vagues sont énormes, je sors 14 ème en scratch après 15 mn et en première position des filles ! Je garde ma position jusqu’au 25 ème km de vélo. Mais avec ce vent de fou (3/4 du parcours de face ou de coté) je me bat plus contre moi même que contre les autres. Après 2 h 49 mn, je pose mon vélo et c’est parti pour 22 km à pied.

Je connais le parcours et ça m’aide à gérer les 2 aller-retour sur des petits chemins de terre un peu vallonnés, et toujours en compagnie de notre ami M. le Vent. Enfin, la bataille pour les 3 premières places commence.  Je me concentre sur mon allure, je rattrape la premiere fille mais quelques km plus loin c’est une autre fille qui me double. Je m’accroche mais je n’arrive pas à garder son rythme. Pas grave, c’est presque l’arrivée. Je suis super contente de mon temps de moins de 5h (4:59:31) pour ce triathlon avec ces conditions là. De plus je conserve mon titre de Championne régional longue distance.

Je remercie mon amoureux qui m’as bien preparée pour cette course et je langui le “travail” qu’on va faire les prochaines semaines pour le Championnat de France.

Véréna.