Sur le plateau de la Bruguière :

Au rendez-vous de 13 heures 30, il y a aujourd’hui 6 vététistes prêts à affronter les chemins escarpés de notre belle région. Nous trouvons Françoise qui revient après une petite absence de 2 semaines, Camille et son fils Pierre désormais abonnés aux sorties du Samedi, Pierre qui fait de nets progrès en VTT, Gilles qu’on ne présente plus et ma pomme.

Je propose au groupe une rando sur le plateau de la Bruguière. Nous voilà partis en direction du quartier de Jols. Par de petits sentiers, nous atteignons bientôt la ferme de Cruviers et traversons la route dans la montée de Larnac. Juste en face nous prenons le DFCI sur une cinquantaine de mètres pour bifurquer à gauche et nous engager sur le chemin baptisé « chemin d’Uzès à la Bruguière ». C’est une draille toute pierreuse qui n’est pas très facile à négocier. Gilles profite d’une barre rocheuse qui coupe le sentier pour se lancer dans des explications, démonstrations à l’appui, pour passer une marche. Arrivés sur le plateau, un brin de causette, nous permet de retrouver notre souffle avant de nous engager sur les chemins et sentiers à peu près plats qui mènent vers la Bruguière. Le dernier tronçon de ces chemins est très empierré, très tortueux et s’avère être d’une technicité particulièrement pointue au niveau de la maniabilité de nos machines. Petit à petit, nous sortons de cette zone pour retrouver un chemin plus roulant. La descente sur Saint Quentin se fait par un clapas invraisemblable qui court sur un monotrace rendu très obscur par une végétation bien fournie. A la sortie nous nous dirigeons vers l’aven de Vallorgues d’où s’écoule sur le chemin une véritable petite rivière. Nous la franchissons sans peine mais c’est ahurissant de voir toute cette eau à cet endroit. Nous arrivons à Uzès à la tombée de la nuit.

Le circuit d’aujourd’hui alliait les parties aisées aux parties difficiles et même très difficiles comme la descente sur St Quentin qui nécessite une très grande maitrise de son VTT. Cependant chacun y a trouvé son compte de plaisir y compris dans les passages à grande maniabilité. Vivement Samedi prochain !

__________________