La colline aux totems :

Françoise, Camille, Catherine, Gilles, Dominique et Alain se retrouvent aujourd’hui pour une randonnée vers Collorgues et Aubussargues.

Nous prenons tout d’abord la direction de Montaren puis celle de Serviers par le chemin de plaine qui longe plus ou moins la route d’Uzès à Alès. A Serviers, nous grimpons dans le village et suivons le sentier qui va déboucher dans la Bouscarasse. Nous la traversons de long en large pour nous rapprocher peu à peu de Foissac. Bifurquant à gauche, nous empruntons une petite route qui s’élève en direction de Collorgues. Celle-ci grimpe assez fort par endroits et provoque un étirement du groupe. Dominique et Gilles caracolent en tête. Arrivés au sommet, nous redescendons un peu de l’autre côté et prenons sur notre gauche un sentier qui conduit dans la zone des « totems ». Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un endroit où, déambulant à travers la garrigue, on trouve d’étonnantes constructions lithiques érigées verticalement et sensées, pour certaines, représenter un animal ou un poisson, pour d’autres, défier les lois de la pesanteur par un empilement hétéroclite. C’est de l’art dans la nature excitant la curiosité du promeneur.

totem

Il y a aussi dans ce secteur un vieux vélo tout rouillé datant des années quarante du siècle dernier et peut être plus, en exposition sous un gros arbre. Nous quittons la place pour nous rendre sur un autre site tout autant sinon plus prestigieux puisqu’il s’agit de l’endroit où ont brouté il y a quelques 45 millions d’années des animaux herbivores de l’éocène supérieur. Les empreintes de leurs sabots laissées dans les sédiments se sont fossilisées et ont traversé les siècles pour arriver intactes jusqu’à nous. Chapeau aux paléontologues qui ont su les reconnaître, les identifier et les dater. Nous revenons ensuite au sommet de la colline où un monotrace, découvert depuis peu par Gilles et moi même, nous attend et nous conduit à travers la forêt de chênes et de pins vers la Madone juste à côté de l’antenne d’Aubussargues. Quelques petits gâteaux tirés du sac de Catherine sont les bien venus. Merci Catherine pour ton attention. Un peu plus bas nous faisons une halte au point de vue signalé par balisage par la CCPU. De là, nous pouvons admirer le mont Bouquet et la campagne environnante. Nous poursuivons par le chemin des « anes », baptisé ainsi en référence aux promenades organisées avec cet équidé. La descente vers la rivière « Le Bourdic » est sublime, la remontée est supplice. Mais Aubussargues est bientôt là. Direction le lavoir et le petit sentier chaotique qui y mène avant de déboucher sur la route qui conduit à Serviers. Nous cheminons ensuite dans le grand serre d’Aureillac par ses petits tours et contours pour atteindre le lavoir d’Arpaillargues. Traversant la rivière des Seynes, nous revenons à Uzès après avoir effectué un magnifique circuit rempli de toute sorte de curiosités admirables.

Cette somptueuse promenade à travers une campagne fleurie de toute beauté nous a tous enchanté. Le bonheur n’est pas seulement dans le pré. Il est partout.

_____________________

Pour voir la trace GPS sur une carte cliquez ici