Boucle Uzès/Combe de la Boissière/Uzès

1 heure 30 de bonheur, 39 minutes de galère. c’est ainsi que je résumerai notre petite sortie de ce jour.

Nous sommes 3 seulement au départ: Pierre, Gilles, Alain. Où aller ? Et pourquoi pas aller voir les combes où devait passer notre Vétathlon ?

Nous voilà partis en direction de St Siffret que nous rejoignons en une petite demi heure. Nous perdons un peu de temps à élucider un problème de balisage au niveau du circuit 12. Puis, tout en serpentant dans nos garrigues préférées, nous nous acheminons tranquillement vers la combe de la Boissière. Peu après les anciennes mines des phosphates, nous découvrons un large chemin ouvert récemmment par des engins mécaniques. Curieux, nous empruntons ce nouveau passage, tout à fait cyclable, malgré les résidus ligneux qui jonchent encore le sol. Ce chemin, de quelques centaines de mètres, met à jour plusieurs dizaines de bornes en limite de parcelles municipales. Comment ne pas songer à faire passer notre vété’truffes dans ce lieu insolite ? Un peu de portage sur la fin dans un fond de combe non dégagé et nous revoilà en terrain connu. Un peu plus loin, la descente de la combe de la Boissière nous parait assez aisée et ludique jusqu’à ce que…..Et bien comment décrire ! Nous nous trouvons tout à coup au fond d’un ancien torrent où l’eau a tout emporté sur son passage. Il n’y a plus de chemin mais un immense et imposant pierrier à la place. A moins d’être “trialiste” aguerri, il n’y a pas moyen, dans ce paysage devenu soudainement apocalyptique, de tenir sur le vélo. Poussant, portant nos machines nous dévalons à pied, incrédules, la suite de ce parcours dantesque. Quelle force, quelle puissance a-t-il fallu pour faire un tel ravage ? La combe suivante, celle dite des Planes, nous parait au premier abord dans un état aussi critique. Aussi, pressés par le temps, nous n’envisageons pas sa remontée et rejoignons bien sagement Uzès.

Cette balade bien qu’ayant présenté quelques difficultés majeures, nous a bien plu, mais, pour des raisons évidentes de sécurité, elle ne sera jamais proposée à des vététistes non avertis.