Dans les bois autour de Flaux :

Ce jour, pour la sortie, il y a Françoise, Patrick qui vient pour la première fois et Alain.

Nous nous élançons tout d’abord du côté du château de Plantéry et suivons le chemin qui longe l’orée des bois. Le vent d’Autan (Sud-Est) qui souffle aujourd’hui nous est défavorable et rend nos coups de pédales plus difficiles. Mais, nous voici bientôt à Saint Siffret. Nous continuons notre route, toujours en suivant l’orée des bois, pour atteindre le village de Flaux. Là, nous prenons un peu de  hauteur en empruntant une partie du circuit FFT N° 10 et arrivons sur le plateau. Nous serpentons allègrement sur les chemins des « Planes » avant d’emprunter celui qui descend la combe du Puits de Vayer. Celui-ci est toujours aussi fracassé dans sa partie basse : les traces des violents orages de l’automne dernier ne sont pas prêtes de s’effacer. Nous remontons ensuite en direction de l’Homme Mort et gagnons la Pierre Plantée. Nous effectuons un peu de roulage sur le plateau des Grandes Planes avant d’emprunter, sur notre gauche, un mono qui nous permet de rejoindre et ensuite de descendre toute la Grand-Combe jusqu’à Argilliers. Argilliers ! Tiens, mais si nous allions dire bonjour à l’ami Gilles qui se morfond chez lui en attendant de reprendre le VTT? Aussi dit aussi fait. Toc toc, et nous voici installés à sa terrasse devant un petit rafraichissement, non alcoolisé il va de soi. Il nous confirme bien qu’il a hâte de reprendre ses activités. Comme je le comprend !

Après cet arrêt, nous regagnons Uzès par le plus rapide : la petite route qui passe par Saint Maximin et se prolonge jusqu’à Uzès par la montée du Pin Bérard.

Nous avons roulé prés de 40 kilomètres, ce qui n’est déjà pas trop mal pour nos frêles guiboles. Ce circuit représente un condensé de ce qu’il y a dans la région : du plat, de la montée, des pierres, des ornières, des passages rendus difficiles par l’érosion due aux intempéries, des ronces. N’est-ce pas Françoise ? Quant à Patrick, il n’a pas trop l’habitude de ce genre de circuit par manque de pratique et a un peu souffert. Mais, dans l’ensemble il s’en est très bien sorti.

________________________