Le temps maussade qu’il fait aujourd’hui n’incite pas trop à sortir les vélos. Mais les pieds dans les pantoufles avec une bonne tisane devant la télé ça n’est pas pour nous, du moins pas encore. Alors la balade de ce jour est maintenue et c’est un petit groupe de 5 vététistes qui se retrouve sur l’esplanade à 13 h 30. Il y a Nadine, Camille et son fils Pierre, Gilles et ma pomme.

En voiture nous rejoignons St Quentin le Poterie et garons sur la place du marché. Avec nos vélos, nous empruntons le circuit 9 d’UVC. La traversée de la Madonne se fait sans encombre. Pour le plaisir, nous prenons le petit mono qui avait été dégagé par le club pour le TRJV d’il y a 3 ans. Ce chemin est assez technique et ceci d’autant plus que les feuilles cachent pas mal les embûches du terrain et que les rochers sont très glissants. Il faut redoubler de prudence mais, ça passe et même bien. Dans la partie dite des « sablons », nous enlisons un peu les vélos mais ça n’est pas bien méchant. La forêt y est belle en cette saison, on voit des petits grisés et autres champignons qui émergent de la mousse. Ca fait oublier les pieds mouillés. Vallabrix est traversé sans rencontrer grand monde, seuls des jeunes s’amusent à faire des sauts acrobatiques sur le bord de la route.

Nous poursuivons le circuit jusque sur le plateau de la Bastide d’Engras par un beau monotrace montant. Dommage ! La partie terminale a été déboisée et le chemin s’en trouve complètement dénaturé. Nous évoluons ensuite sur quelques sentiers faciles du plateau avant de redescendre par un large chemin de type DFCI, descente rapide mais piégeuse car très caillouteuse. Nous revenons à St Quentin par la suite du 9.

Le temps a finalement été très clément cet après-midi. Pas de pluie, seules quelques gouttes sur le retour. Nous n’avons pas été arrosés par contre nous nous sommes arrosé le gosier à l’arrivée par une visite au bar du marché. Une petite mousse après l’effort ça fait du bien.

______________________