Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

2020-06-21   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Le château d’Allègre :

C’est un groupe de 13 vététistes qui s’élance ce matin de chez Bruno en direction du château d’Allègre, vieux bastion moyenâgeux en état de délabrement avancé. Pour effectuer cette sortie, il y a Camille et Nathalie pour les féminines, Maxime et Maxime pour les pré-ados, Clovis pour les ados, Cyril et Éric, papas des deux Maxime, Daniel, Robert, Thierry, Dimitri, Bruno, notre coach du jour et Alain.
Le groupe s’étire dès le départ sur un sentier cahoteux, creusé d’ornières, à travers une lande pittoresque et aride. Les véritables difficultés ne sont pas encore là mais présagent de la suite à venir. En effet tout au long du parcours, nous allons trouver d’innombrables passages techniques souvent sur la caillasse, dans les ravines dues aux érosions, dans les virages serrés, dans les relances sur des talus naturels, dans les montées ou les descentes pentues, heureusement le tout entrecoupé de parties roulantes où l’attention peut se relâcher un peu.
Nous passons plusieurs hameaux dont celui de Rossière, de Sauzon, de Nougueyrets ainsi que le défilé d’Argensol, ancienne voie romaine qui suit la rivière du même nom. Après ce dernier, une longue et pénible montée nous attend sur un pierrier instable où il est très difficile de trouver son passage sans poser le pied ou même sans être forcé de descendre du vélo. Avantage aux VTTAE. À son sommet se découpe, imposante, la silhouette du Castrum. Mais nous ne sommes pas au terme de nos difficultés car nous replongeons dans une grande et longue descente caillouteuse qui nous ramène au pied du mont sur la face opposée à celle de notre départ. Va falloir le ré-escalader pour atteindre notre but. Traversant la D 37, nous entamons l’approche du vieux monument perché sur un piton rocheux. La montée se fait plutôt bien sur un sentier étroit mais tout à fait praticable avec un peu d’expérience. Seuls, les derniers hectomètres sont vraiment difficiles sur une roche saillante, coupante et d’inégale hauteur. Alors c’est à pied que nous traversons cette zone peu engageante. Nous faisons une courte halte sous les ruines du vieux château. L’entretien de ce qu’il en reste est assuré par une association de sauvegarde du patrimoine qui maintient le site en son état, l’empêchant de se dégrader davantage.

Nous repartons par un sentier qui descend directement sur la D 37. De l’autre côté, nous prenons un très long mono descendant et roulant à souhait. Nous repassons par Nougueyrets, ensuite Bouquet puis Saussine sont sur notre trajectoire. Nous atteignons notre point de départ pleinement satisfaits de notre sortie. Chacun d’entre nous y a trouvé son plaisir, son bonheur et son émerveillement devant ces paysages fantastiques. La fatigue ne se fait même plus sentir.
À l’arrivée, comme la semaine dernière, un sympathique petit ravito nous est offert par Bruno.

Je le remercie chaleureusement pour son organisation, son accueil et sa gentillesse en mon nom mais aussi au nom de toutes celles et de tous ceux qui ont participé à cette merveilleuse aventure.