La rando de l’entre deux :

Nous partons à 12 de Serviers pour faire, sinon l’ultime, du moins l’une des dernières randos de l’année, entre les deux réveillons de Noël et du Jour de l’an.
Sur le parking du village se rejoignent Gilles d’Argilliers et Gilles de Saint Siffret, Daniel et son fils Clovis, Guillaume, Mathieu et son père Christophe, Robert et son neveu Romain, Valentin et son superbe Intense Full 27,5 +, Yann et Alain.
Nous passons par le village de Foussargues pour rejoindre la combe de Pousselargues et la remonter entièrement. Cette dernière se négocie pas trop mal malgré les zones rocailleuses notamment dans la première partie. Nous poursuivons notre progression jusqu’à Bourdiguet pour prendre ensuite, juste avant le pont, un chemin qui conduit tout en haut, au serre des Moures. Ce chemin présente une déclivité moyenne avec quelques passages un peu plus difficiles dus aux chaos du terrain. Arrivés au sommet, nous faisons une pause photo avec le mont Bouquet dans le fond. Le soleil nous inonde de tendres et doux rayons nous faisant presque oublier que nous sommes au début de l’hiver. Nous traversons ensuite le hameau du Chabian pour emprunter de magnifiques drailles d’une beauté pittoresque. Celles-ci longent le ruisseau des prés qui donne naissance un peu plus bas à la rivière du Bourdic. Nous sautons ce cours d’eau au pont du Tardre. De là, nous rejoignons Marignac puis Aigaliers par un agréable sentier. Nous faisons enfin une petite incursion dans la Bouscarasse pour revenir à Serviers par le petit mono qui sera emprunté dans très peu de temps par notre Vététruffes annuelle.
Circuit pas trop long, pas trop pénible non plus, du gâteau même pour un pro comme Valentin ou pour nos 3 petits jeunes mais une bonne remise en condition dans une période où nous mettons nos estomacs à rude épreuve.

_____________________

Et la trace GPS d’Alain

[sgpx gpx=”/wp-content/uploads/gpx/2016-12-29_13-34-06.gpx”]