Le tour de Sanilhac:

Noé, Guillaume, Camille G, Pierre pour les jeunes de l’école VTT, Clément, Robin, Raoul, Jean-Marc, Claude, Gérard, Gilles B, Camille, notre unique féminine et Alain forment le groupe d’aujourd’hui, 1er Décembre. La semaine qui vient de passer a été particulièrement arrosée aussi les chemins regorgent d’eau, les sols sont gras, boueux, glissants. Pour éviter tous ces problèmes, nous décidons d’aller rouler dans les zones les plus calcaires où l’eau s’écoule rapidement sur un sol perméable. C’est donc Sagries puis Sanilhac qui recevront notre visite.

Nous passons Pont des Charrettes pour nous diriger sur Sagries et traverser le village pour attaquer la montée vers Sanilhac par le bas du village, côté Uzès. Cette montée est un peu rude surtout au début où la côte est sévère mais, heureusement pas très longue. La pente devient ensuite plus douce mais, jalonnée de roches glissantes qu’il faut franchir tout en restant sur nos machines. Un numéro d’équilibriste ! Le sommet est assez vite atteint. Nous roulons maintenant sur le plateau en suivant le tracé du circuit “1“ et traversons la route en contre bas au lieu dit “la moustarde“. Toujours en restant sur le “1“ nous nous rapprochons de Sanilhac par le sentier de garrigue habituel. Celui-ci est tout à fait praticable et serpente agréablement avec très peu de dénivelée. Deux zones noyées sont cependant à éviter sur ce parcours en les shuntant par les côtés. Ceci se fait sans trop de difficulté. Mais, bientôt le chemin s’élève pour atteindre le point haut du lieu en direction du Gardon. Comme pour la montée précédente, nous montons au train, chacun à son rythme et arrivons au sommet. Nous poursuivons sur le GR 3 et descendons côté plaine par un superbe mono plutôt fermé dans sa première partie mais ensuite très bien dégagé. En suivant la bordure des bois, nous roulons en direction de Collias et traversons la D112, vers le menhir Pierre Bamboche. Un joli sentier en pente douce nous conduit dans la plaine où nous roulons sur des chemins, parfaitement carrossables, en bordure des vignes. Après la traversée d’un petit torrent formé par les chutes d’eau diluviennes de ces jours-ci, nous remontons à Sanilhac pour descendre ensuite par un large chemin qui vient mourrir au pied du mas de la Garonne. Il ne reste plus qu’à rentrer à Uzès avant que la nuit ne nous rattrape. Quand nous arrivons, il fait sombre, la visibilité a bien baissé. Il est temps de rentrer chez nous satisfaits de notre sortie.

______________

Info:

Samedi prochain, 8 Décembre, le club participera comme chaque année au téléthon. Venez nombreux, nous ferons une sortie cool à la portée de chacun. Le départ est fixé à 13h30, après une séance photo de l’ensemble des vététistes et des routards présents.

Le Samedi suivant, 15 Décembre, sera la dernière sortie de l’année pour le groupe du Samedi. Je propose, si tout le monde y consent, que nous faisions une sortie exceptionnelle en rentrant de nuit, vers 18 heures par exemple. Pour cela, il faudra que chacun s’équipe d’un bon éclairage avant et arrière. Merci de m’indiquer vos possibilités.