La boucle de Belvezet :

Nous partons à 14 heures de l’esplanade pour rejoindre Belvezet en passant par les bois de la Bruguière. Il y a Françoise, Camille, Pierre, Gérard, Patrick, Jean-Marc, Gilles et Alain. Jean-Marc est venu de la Calmette pour faire cette sortie avec notre groupe.

Nous passons Saint Quentin la Poterie et prenons les bois en direction de la Bruguière. La montée n’est pas trop difficile bien qu’un peu longue. Nous atteignons le plateau et poursuivons notre chemin pour arriver, par monotraces successifs plus ou moins techniques, au centre équestre du Soleil, près de l’ancienne gare de Vallérargues. Là, Gilles cherche sa nièce Margot qui travaille dans ce club. Mais, nous ne la verrons pas. Elle est partie faire du balisage pour les promenades à poney. Notre halte se prolonge un peu dans ce lieu où nous prenons notre petit encas habituel. Pas de saucisson, ni de pâté mais de bons biscuits bien revivifiants. Nous refaisons le plein de nos gourdes et repartons en direction de la plantation de pins de Belvezet en évitant la zone des panneaux photovoltaïques. Nous roulons dans ce bois pour trouver un chemin qui nous ramènera vers un des hameaux de Belvezet. Mais ce n’est pas évident malgré la consultation sur place d’une carte IGN. Nous nous retrouvons à un moment dans une impasse: plus de chemin et l’un des hameaux de Belvezet, juste au dessous, nous paraît inatteignable. Nous nous sentons un peu comme la chèvre de Mr. Seguin qui regarde la plaine en contre bas et qui ne peut la rejoindre. Nous savons comme cela a fini! Nous trouvons tout de même un monotrace très pentu que nous dévalons à côté de nos machines et qui nous mène tout droit sur une barre rocheuse. Nous la contournons puis, en la longeant par le bas, nous retrouvons un chemin qui nous permet de continuer notre descente et de terminer notre progression au hameau du Puget. Quelle aventure! Nous joignons ensuite le Mas de l’ancienne église en passant au-dessus du village de Belvezet. La montée vers le bois de Larnac est rude. Nous poussons tous nos VTT sur une plus ou moins longue distance sauf Pierre qui, en costaud, remonte toute la pente sur son vélo ainsi que Gilles sur son VAE. De là haut, en nous retournant, nous apercevons la barre rocheuse où nous étions bloqués quelques instants auparavant. Elle paraît lointaine, perdue dans l’immensité du décor. La descente vers Jols se fait à grande allure car l’après-midi est maintenant bien avancé et le soleil est bas sur l’horizon. Nous arrivons à Uzès à la tombée de nuit après avoir salué notre ami Daniel que nous rencontrons près de chez lui.

Ce circuit a été un peu surprenant par les difficultés rencontrées mais, nous nous en sommes bien sortis. Chacun(e) y a trouvé du plaisir même dans la difficulté du terrain. Pierre, pour ses prochaines compétitions, y a surement progressé en maniabilité et en assurance. Cela lui aura fait un bon entraînement.

Gérard m’adresse les données du jour relevées sur son GPS: Distance 36,5 km. Temps de route (hors arrêts): 3 heures et 8 minutes. Vitesse moyenne: 11,61 km. Ascension: 547 mètres.

_________________________