Le Château de Belvezet :

DCIM100DRIFT

Après l’Arque de Baron la semaine dernière, c’est aujourd’hui le Castellas de Belvezet qui reçoit notre visite.

Pour cette sortie, 12 vététistes sont présents au rendez-vous de l’esplanade à 14 heures. Il y a Camille, son fils Pierre, Gérard, son petit-fils Lucas, Dominique, Patrick, Jean-Luc qui nous arrive de Saint Maximin, Gilles, Sylvain et son fils Théo, 2 cousins de Gilles, Salim et Alain.

Nous partons en direction de Jol par la plaine. Un petit vent souffle du Nord vers le Sud, ralentissant quelque peu notre progression. La montée sur le plateau de Larnac se fait par un petit sentier qui débouche près de la cabane des chasseurs de Montaren. Après un peu de roulage sur le plateau, nous descendons vers le Mas de l’Ancienne Eglise. Arrivés au bas du sentier, Théo crève de la roue arrière. C’est sa deuxième crevaison depuis notre départ, la première ayant eu lieu dans les bois du quartier de Jol. Après réparation, nous repartons pour Belvezet et la terrible montée au château, heureusement pas trop longue. Une courte visite du site et une séance photos précédée d’un petit goûter occupent notre temps sur ce lieu au passé chargé d’histoire. Il faut monter encore un peu, rouler sur la crête avant de redescendre sur le Mas d’Aigues Vives. La descente n’est pas aisée, sur un pierrier instable qui nécessite un pilotage précis pour ne pas aller à la faute. Puis, c’est la montée vers la combe de Pousselargues et sa descente jusqu’au grand chêne. Là, réparation de Sylvain sur son dérailleur avant qui a reçu un choc dans la descente. Décidément, ces braves « Parisiens » ont l’art de se faire attendre !

Peu après, nous arrivons à la Baume de Serviers, puis sur le mono de Saint Médiers et enfin à la Carcarie. Nous voulons la passer par le petit mono du bas mais, un arbre barre le chemin et c’est par le haut que nous la traversons, au grand dam de Camille qui commence à suffoquer. Pardon Camille! Nous passons Montaren et rentrons à Uzès par le chemin de plaine qui longe la route nationale.

Ce circuit est assez physique dans les parties montantes, technique dans les descentes, ludique dans les portions roulantes. Bref, c’est un vrai circuit VTT où chacun a pu trouver son rythme, ses limites parfois mais, toujours son bonheur.

___________________