La boucle de Masmolène:
Nous sommes 6 aujourd’hui pour la sortie hebdomadaire du Samedi. Il y a Françoise, Guillaume, Raoul, Jean-Marc, Patrick et Alain. Après un bref échange, nous décidons d’aller faire une virée du côté de La Capelle et Masmolène.
Le soleil est présent mais l’air est plutôt frais et souffle du Nord. Pour éviter ce courant d’air, nous rejoignons le plateau de Saint Siffret en longeant les bois par le versant opposé, côté Saint Maximin. Avant le village, nous remontons sur le plateau, traversons la route au niveau du château d’eau et gagnons Saint Siffret bien à l’abri dans les bois de chênes verts. Après une traversée tranquille des quartiers résidentiels, nous atteignons le chemin des “montagnes“ et le suivons jusqu’après Flaux, au lieu dit des “Lauzières“. Un mono rectiligne et assez plat nous mène ensuite tout près du mas des “Agasses“ où nous coupons la route Uzès/Bagnols pour entrer dans le secteur de “Camperjura“. Notre cheminement s’arrête un bref instant auprès d’un petit point d’eau, sorte de mare à grenouilles où nous dégustons, bien installés au soleil, “à la cale“ comme disaient les anciens, nos biscuits chocolatés traditionnels. Bien sustentés, nous reprenons notre progression vers La Capelle et dépassons ce village pour aller admirer un vieux moulin à blé restauré récemment qui trône au-dessus des habitations. Ce lieu fut d’ailleurs le point d’organisation de l’un de nos TRJV passés. Après une petite boucle, nous voilà à Masmolène où nous ne manquons pas de faire une incursion pédestre dans la zone des “rochers“, zone très spectaculaire par son aspect fortement chaotique mais, impraticable avec nos vélos. Suivant le circuit N°10 et le petit mono sympa tout en lacets qui longe la route forestière de Saint Victor, nous empruntons cette dernière sur quelques centaines de mètres avant de bifurquer sur notre droite et de prendre un chemin qui conduit tout droit dans les carrières de sable. Mais, ce dernier se ferme sur les derniers hectomètres à cause d’arbres tombés par la violence du vent et c’est à travers bois et ronciers que nous atteignons un autre sentier en contre bas, bien mieux praticable. En le suivant, nous arrivons aux carrières et prenons un layon qui, au travers de châtaigniers séculaires, nous conduit à proximité du village de Vallabrix. Au passage, nous nous arrêtons un bref instant sur une zone aménagée par les jeunes du cru pour faire du BMX. Guillaume s’y fait plaisir un instant tandis que nous admirons ses prouesses artistiques et ses sauts acrobatiques. Nous passons ensuite par les “sablons“, prenons la direction de la Madonne de Saint Quentin et la traversons par ses petits monos rocailleux pour rejoindre enfin la place du marché et rouler en direction d’Uzès pour terminer notre boucle quelques…. 5 heures 30 après notre départ. Il est vrai que nos arrêts fréquents ne favorisent pas notre moyenne kilométrique. Mais, le plaisir est là de rouler ensembles, de contempler de beaux sites et de faire des découvertes paysagères et florales ce qui, en cette période printanière, est loin de manquer.

La semaine prochaine, en mon absence, Raoul prendra le relais et conduira le groupe dans les environs de Collias.

_________________