Le Gour de Conque:

img_0528Aujourd’hui, le temps est gris, très gris, presque menaçant. Nous nous retrouvons pourtant un petit groupe de cinq pour oser le risque de nous faire doucher au cours de notre sortie hebdomadaire. Il y a Gérard qui est venu avec Vincent, un ancien collègue de boulot, Raoul, Jean-Marc et Alain.

Nous décidons de partir du côté de Belvezet. Nous nous dirigeons donc du côté du quartier de Jol en prenant les chemins habituels qui traversent la plaine. Nous atteignons le plateau qui domine Belvezet par le chemin du mas de Vaugrand et ensuite par le long mono ascendant qui arrive près de la cabane des chasseurs. Un peu plus loin, après un roulage facile, nous entamons la descente vers le Mas de l’ancienne Eglise, hameau de Belvezet. Le sentier, à cet endroit, est toujours un peu périlleux à négocier à cause de la très forte inégalité du terrain et des pierres qui tapissent le sol. Tout le monde arrive en bas sans encombre. Nous poursuivons notre chemin en direction de la rivière des Seynes que nous traversons à gué. Après une courte incursion dans la combe où disparaît la rivière, nous poursuivons notre randonnée en direction de la combe de Pousselargues. Pour l’atteindre, il faut rouler sur un chemin pas commode du tout avec des passages scabreux par endroits. Les strates rocheuses mises à nues par l’érosion sont glissantes et requièrent une attention particulière pour les franchir. Nous atteignons la combe et la descendons avec prudence car les pierres sont, elles aussi, très humides et peuvent nous faire chuter à tout instant. Nous arrivons à la Baume et traversons la rivière des Seynes pour nous rendre au gour de Conque. L’eau des Seynes que nous avons vu disparaître tout à l’heure dans la combe ressurgit de la roche et emplit une large vasque qui s’écoule ensuite dans le cours d’eau. Une petite séance photos s’impose. Après la traversée de Saint Médiers, nous rentrons à Uzès par le chemin le plus court car l’obscurité du soir commence déjà à nous envelopper.

Belle sortie qui allie dextérité au pilotage de sa machine, concentration sur les difficultés du terrain et plaisir du pédalage dans des endroits magnifiques.

_________________