La balade du Montaigu :

IMG_3519IMG_0406
Après un été passé par les un(e)s et les autres aux quatre coins de l’hexagone et même un peu au delà, voilà le groupe du Samedi qui se reforme. C’est avec une certaine émotion que nous nous retrouvons au bas de l’esplanade pour une nouvelle sortie VTT.

IMG_0405Il y a Catherine, Françoise, Camille, Pierre, Nadine et Alain. Une tendre pensée s’envole vers Gilles qui ne peut être présent à cette « première » pour des raisons de santé.

Après une traversée de la ville, nous nous élançons sur le chemin chaotique qui domine les falaises abruptes des carrières de « Pin Bérard ». Nous longeons ensuite le mas de Pampérigouste et revenons par notre gauche vers le château « Bérard ». De là, nous prenons le petit sentier montant qui conduit sur le plateau. Par le chemin des Planes, nous roulons jusqu’à St Siffret. Nous gagnons ensuite Flaux en suivant, après un petit détour, le chemin de crête qui passe à travers bois. La descente vers le village se fait par un sentier à demi fermé et surtout affreusement raviné par les pluies torrentielles de l’automne dernier. Une bonne maitrise de sa monture est nécessaire mais, tout le monde passe sans encombres.

IMG_9370Nous continuons notre parcours en direction de St. Hippolyte de Montaigu par le secteur boisé appelé « Marinard et Vallagrand ». Arrivés au village, nous bifurquons vers la droite dans une petite ruelle qui fait la liaison avec le quartier de « Rouziganet ». Après un bref roulage, nous nous engageons sur un autre sentier, à notre gauche, par lequel nous pouvons aller jusqu’à St. Victor des Oulles. Mon intention est d’aller faire une visite au lieu-dit « Roc Fourquat » avant d’attaquer la montée qui mène au géant du coin : le Montaigu.

Mais ce chemin a, lui aussi, été énormément détérioré par les intempéries. Rapidement nous butons sur un arbre tombé sur le passage. Ne pouvant le contourner, nous nous glissons tant bien que mal au travers de ses branches. Au delà de celles-ci, le chemin est très étroit, pas du tout entretenu, broussailleux ce qui provoque pas mal d’égratignures sur les bras finement hâlés par le soleil de l’été et sur les jambes dorées à souhait de nos princesses du VTT. Que leurs maris me pardonnent ! Un sécateur eût été le bienvenu.

Mais un mal est récompensé par un bien et nous voici bientôt à « Roc Fourquat », un lieu insolite où d’énormes blocs de rochers, dans un équilibre assez bizarre, sont installés là depuis des millénaires. Nous contemplons le lieu, faisons quelques photos et repartons en direction du Montaigu.

Nous arrivons bientôt au sommet de celui-ci et admirons, à nos pieds, toute la campagne uzégeoise environnante. Mais il est temps de rentrer. Nos arrêts et ceux provoqués par les difficultés du terrain nous ont pas mal retardé. Nous prenons alors la direction de St. Victor des Oulles. Une crevaison de ma roue avant nous retarde encore un peu. La descente vers la plaine est plutôt rapide malgré le chemin accidenté. Le retour à Uzès se fait en partie par les chemins en partie par la route.

Avant de nous séparer, nous allons prendre le verre de l’amitié à la terrasse d’un café encore inondée par les derniers rayons du soleil.

IMG_3856 IMG_3862 IMG_3840 IMG_3857 IMG_3848

________________________