L’Arque de Baron :

Camille, Thierry, Valentin, Clément, Nicolas, Gérard, Dominique, Joël, Bruno, Daniel et Alain se retrouvent sur l’esplanade pour une nouvelle randonnée. Aujourd’hui c’est l’Arque de Baron qui est choisi comme objectif de la sortie.

Le départ est tranquille et s’effectue en direction de Montaren puis de Serviers après la traversée de la Carcarie. La Bouscarasse est bientôt là avec ses grands bois qui nous mettent un peu à l’ombre. Foissac n’est plus très loin et il ne reste ensuite qu’à rouler en direction de Baron. À notre approche, nous apercevons, sur le sommet de la colline de l’Arque, les ruines du château moyenâgeux dont il reste encore quelques pans de mur restés debout après les multiples insurrections de cette époque. Pour monter tout là-haut, il faut fortement écraser la pédale car la côte est rude sur un terrain accidenté, érodé jusqu’à la roche, inhospitalier. Mais une fois au sommet, le panorama qui se dégage vaut bien la peine de l’effort consenti pour l’atteindre. Toute la plaine de l’uzège et au-delà est à nos pieds dans une vision unique, imprenable et d’une extraordinaire beauté.

Après une descente rapide, nous nous dirigeons sur Bézut, petit village paisible niché au pied de la colline voisine, puis sur Marignac, Aigaliers, Saint Médiers et Uzès le tout par des chemins et des sentiers parfois roulants, parfois cassants mais toujours très plaisants à enchaîner les uns derrière les autres.

Les terrasses des cafés sont à nouveau ouvertes au public. Aussi, à notre arrivée, nous nous installons confortablement dans un fauteuil pour déguster une boisson bien méritée, à la fois contents et fatigués de notre sortie et tout en pensant à la suivante.

La semaine prochaine, s’il ne fait pas trop chaud, je suggère une visite de l’oppidum de Gaujac. Près de 50 Km sans énormes difficultés sauf la longueur qui peut mener à l’épuisement. Prenez de l’eau en conséquence. Nous pourrons toutefois recharger nos gourdes et nous rafraîchir au lavoir du Pin.