SORTIE ROUTE LOISIR : Le samedi après-midi

Sorties encadrées. Venez découvrir le plaisir de parfaire votre condition physique en toute décontraction. Rendez-vous tous les samedis au rond-point en bas de l’esplanade d’Uzès. Horaire voir avec Denis au 06 27 81 35 23 ou Daniel au 06 81 11 09 59

SORTIE ROUTE SPORT : Le mardi et jeudi matin

De belles sorties pour cycliste ayant une bonne condition physique ! Rendez-vous en bas de l’esplanade d’Uzès le mardi et le jeudi Puis, 2 groupes, au même endroit, le dimanche. Horaire voir avec Denis au 06 27 81 35 23 ou Daniel au 06 81 11 09 59

SORTIE VTT CONFIRMÉ: Le samedi après-midi

Pour celles et ceux qui souhaitent la pratique du VTT de façon plus sportive . Sorties en direction des garrigues Uzétiennes tous les Samedis au départ de l’esplanade de la poste à 14 heures . Nécessité d’adhérer au club après quelques sorties d’essai en début de saison.

SORTIE VTT CONFIRMÉ: : Le dimanche matin

Pour celles et ceux qui souhaitent la pratique du VTT de façon plus sportive . Sorties en direction des garrigues Uzétiennes tous les Dimanche au départ de l’esplanade de la poste à 9 heures . Nécessité d’adhérer au club après quelques sorties d’essai en début de saison.

helviens
Ce dimanche 18 mai, sous un beau et chaud soleil, nous étions six du club à nous présenter au départ de “la route des Helviens”, à Barjac, un “petit” parcours de 127 bornes, sur des routes que nous connaissons bien. Ce qui n’était pas un mince avantage, car nous savions ce qui nous attendait ! Ce n’était pas le cas de tout le monde, pour preuve la remarque d’un copain arlésien, en nage à l’arrivée : “Oh putaing, que ça monte chez vous !”. Et en effet, des côtes, il n’en manquait pas, Georges nous avait avertis : huit au total, sans compter tous les petits “coups de cul” qui font si mal aux jambes. En point d’orgue, le “col” du bourriquet, côté sud du Bouquet, avec ses passages à 20% !
Départ rapide pour les 245 concurrents, chacun veut accrocher un bon groupe, le résultat final en dépend  souvent, on le sait.  Et bien sûr, ça part en côte ! Jean-Philippe et David, nos fusées, partent devant, normal. Ciao les jeunes !  A tout à l’heure, à l’arrivée ! Romain, Jean-Luc et moi nous retrouvons dans un bon groupe, qui roule régulier, monte à notre allure. On s’y intègre sans trop de difficultés, on fait notre part de boulot, sachant qu’il faut quand même se préserver, la route sera longue et dure…. 

Un peu en surrégime, Jean-Luc saute dans une des bosses. Normal, il ne pédale que depuis un an. Il vaut mieux qu’il reste à  son rythme , sinon, c’est la galère assurée jusqu’à la ligne. Pierre est juste un peu plus loin. En habitué des circuits difficiles, il gère parfaitement son effort. Pour Romain et moi, ça va, notre groupe, d’une vingtaine d’unités, grossit régulièrement  en rattrapant des gars qui ont sauté devant. Goudargues, Verfeuil, la côte du Pin. Pour ma part, je m’accroche dans les montées, puis participe au train en plat et dans les descentes, sinueuses et techniques. Romain me calme un peu, j’en fais trop. Je le paierai, mais je n’aime pas trop rester dans les roues.
Entre la Bastide d’Engras et St Quentin, le ravito : en retrait de la route, mal signalé, je le vois trop tard. Personne ne s’arrête. Je n’ai plus d’eau, mais tant pis, je continue, sinon, adieu le groupe. j’en demanderai dans la côte de Larnac, je sais que l’épouse de Jean-Luc l’ y attend. Descente sur St  Quentin, 70 au compteur, certains ont du mal à suivre. Jols puis à droite, pour attaquer Larnac. Celle-là, avec son long bout droit d’entrée, je ne l’aime pas du tout. Ca se voit tout de suite, je suis un des premiers à sauter. Dans l’épingle, Diane est là, Romain s’arrête, prend de l’eau, moi aussi. Il repart avant moi, je ne le reverrai plus. Je monte à ma main, personne devant, personne derrière. et ca va durer 20 bornes ! Je m’use, mais je n’ai pas le choix. Je passe un gars, déjà pris pour les crampes ! mauvaise limonade pour lui, le Bourriquet arrive !   Il le sait, il grimace…. Nous y voilà, et moi qui pensais passer ça avec le 23, tu parles ! Pied à terre, pas le choix, à l’endroit le plus dur.  Je ne suis pas le seul.  Deux spectateurs courageux et charitables poussent les gars les uns après les autres. Ca ahane sec, ça grimace, ça souffle…. Aïe, une crampe, ça faisait longtemps….Enfin en haut, heureusement on laisse le reste du Bouquet à gauche, on descend tout droit. Attention les graviers, les petits virages serrés. Boire, manger un peu, se refaire une santé. En bas, non non, on ne tourne pas à gauche, mais à droite, pour la “montée des tracteurs”. pas très dure en temps normal, mais là ! Je reprend un mec, deux mecs. Un autre revient sur moi.
On se regroupe, les crampes reviennent, je reste à l’abri, le vent est de face, je serre les dents. Enfin en haut. Nous sommes une dizaine maintenant. On souffle un peu. Plus que du plat et de la descente. Ca s’organise, les plus costauds devant. Mais beaucoup sont rincés et sautent. Nous restons à  cinq, puis reprenons un groupe. Mes crampes ont du mal à me lâcher, mais ca va le faire. Un panneau, “Barjac 11”, ça sent bon. Ca rechigne devant, trop peu se décident à mener. 5 km, un mec sort, puis un autre. Je me décide à relancer et à remettre de l’ordre, on se regroupe, les mecs restent derrière, jusqu’au dernier kilo, là un costaud me file un coup de main. Je sais qu’aux 500 m, certains derrière n’hésiteront pas à passer pour aller faire une nième place. Pas grave.
300 m, j’aperçois les copains prés de nos voitures. Ils m’encouragent, ça fait toujours du bien !  Un petit sourire pour la photo et ça y est, la ligne, enfin ! 4h27, pas trop mal finalement !
Je rejoins les potes. On attend les autres. Jean-Luc le rugbymen arrive, “pouahh, que c’est dur le vélo !”. Et voilà Pierre, le sourire aux lèvres : “finalement, j’ai bien fait de ne faire que le petit parcours” nous lance-t’il ! T’as raison Pierrot !
Au final, un beau dimanche de vélo, dommage que le repas proposé n’ait pas été à la hauteur : imaginez un peu, il n’y avait plus de rosé !!!!
Denis
Nos classements (sur 212 classés):
Jean-Philippe CALLET : 65ème (cat.23/84) 3h48 (33,6 km/h)
David ROUAULT : 11 (47/84) 4h (32km/h)
Romain BREL : 165 (13/25) 4h23 (29,2km/h)
Denis ORIVELLE : 172 (15/25) 4h27 (28,2km/h)
Jean-Luc VIALA : 187 (76/84) 4h39 (27,5 km/h)
Pierre NAU : 197 (19/25) 4h53 (26,2km/h)