SORTIE ROUTE LOISIR : Le samedi après-midi

Sorties encadrées. Venez découvrir le plaisir de parfaire votre condition physique en toute décontraction. Rendez-vous tous les samedis au rond-point en bas de l’esplanade d’Uzès. Horaire voir avec Denis au 06 27 81 35 23 ou Daniel au 06 81 11 09 59

SORTIE ROUTE SPORT : Le mardi et jeudi matin

De belles sorties pour cycliste ayant une bonne condition physique ! Rendez-vous en bas de l’esplanade d’Uzès le mardi et le jeudi Puis, 2 groupes, au même endroit, le dimanche. Horaire voir avec Denis au 06 27 81 35 23 ou Daniel au 06 81 11 09 59

SORTIE VTT CONFIRMÉ: Le samedi après-midi

Pour celles et ceux qui souhaitent la pratique du VTT de façon plus sportive . Sorties en direction des garrigues Uzétiennes tous les Samedis au départ de l’esplanade de la poste à 14 heures . Nécessité d’adhérer au club après quelques sorties d’essai en début de saison.

SORTIE VTT CONFIRMÉ: : Le dimanche matin

Pour celles et ceux qui souhaitent la pratique du VTT de façon plus sportive . Sorties en direction des garrigues Uzétiennes tous les Dimanche au départ de l’esplanade de la poste à 9 heures . Nécessité d’adhérer au club après quelques sorties d’essai en début de saison.

logoitubelfort2013.jpgVerena a de nouveau brillé au championnat du monde longue distance qui se déroulait à Belfort ce samedi 1er juin. 
Elle termine 4ème sur 20 participantes dans la catégorie 25-29 ans en 5h32mn35s.
La première française Anne Gael Gourdin termine 9ème en 5h47mn08s.

Verena nous avait informés de l’annulation de l’épreuve natation en raison du mauvais temps. 
Le triathlon a donc été remanié et comportait 3 épreuves : 
10 km course à pied  1 + 90 km vélo + 20km course à pied.
Ce nouveau format a certainement pénalisé Verena qui est redoutable en natation !
Voici toute l’histoire racontée par Verena :
Les championnats du monde longue distance a Belfort étaient mon deuxième objectif de l’année. Après mon titre de championne d’Europe distance Halfironman que j’ai atteint deux semaines avant je suis y allée plus confiante surtout car a Barcelone je n’avais pas du tout souffert et le fait de faire même une distance encore plus longue ( 4km nantation, 120 km vélo et 30 km cap) m’a pas fait peur du tout- au contraire j’avais envié de vivre cette nouvelle expérience dans mon corps et ma tête. Mais la nature était plus forte: a cause du mauvais temps, les températures de l’eau et de l’aire étaient trop basses et l’organisation a du- pour la sécurité des athlètes- ANNULÉE la natation et changer carrément le format de la course: 10km cap-87km vélo- 20km cap!!!! Quelle déception!!! La natation est ma partie préférée au triathlon, le format Duathlon m’avantage pas du tout car la cap est mon points faible et jetais déçu de ne pas pouvoir vivre cette longue distance que j’ai jamais fait avant. Mais bon, il y a rien a faire,en plus faut pas perdre de l’énergie en se révoltant!!! Au moins, aussi ce format la, j’ai jamais fait, une nouvelle expérience! Et ça commence bien car le départ est donné en vague de catégorie, alors je vais faire la première cap que avec des nanas!!! C’est chouette, une bagarre qu’entre filles!! Ça part pas trop vite, je me retrouve de suite avec 4autres filles en tête, les temps de passage sont superbes (2eme km: 6:30min, 7eme km:28:30min,…) et je me sens vraiment bien! Wow, je n’aurais pas imaginé ça! Au dernière km je relâche un peu pour préparer la transition au vélo, finalement je mets 39 min sur les 10km avec deux bosses). Stéphane m’indique que j’étais 5 au scratch féminin, je sais que j’étais 3eme dans ma catégorie. La transition se passe super bien (une heure après je vais le regretter par contre)je prends le départ vélo en 2eme position. Des les premières kilomètres je sens mes jambes un peu dures, normal, la transition cap-vélo n’est pas facile musculairement. Et après quelques kilomètres, effectivement je me sens mieux. Je double pas mal du monde, je roule en 35km/h de moyenne sur du vallonée. Au 35km je me retrouve toujours 2 dans ma catégorie et 3 féminin- et au pied du réputé ” ballon d’Alsace”, une montée de 13km avec un dénivelé de presque 700m. Normalement j’adore ça, mais au fil des kilomètres que je monte je me sens de moins au moins bien. J’ai l’impression qu’il me manquait des dents sur ma cassette. En plus jai des très fortes maux de tête! Jamais j’ai eu ça!!! J’arrive en haut dans le brouillard a 4 degrés. La descente de plus que 10km va être encore plus dur, l’aire ressenti a moins 10 degrés, une petite pluie. POURQUOI j’ai pas mît des jambières??? Les deux minutes perdu dans la transition auront été du bonheur!!! Je tremble sur tout le corps, crispée partout, j’arrive en bas complètement crevée! Ce n’est plus que la tête qui me fait souffrir mais aussi mon estomac et mes intestins qui se sont contractés avec le froid. Les derniers 25km sont horrible, je n’arrive pas a manger ni boire. Je perds des places mais impossible de forcer. Ai ai ai, cette souffrance était pas prévu 😉 a la fin du vélo j’ai des telles nausées que j’ai peur de ne pas pouvoir courir derrière. Mais quand j’arrive dans la zone de transition Stéphane me dit que j’étais encore en 3ème position! On n’arrête pas un championnat du monde en troisième position quand même!!! Alors je pose mon vélo, mets mes baskets et c’est parti pour 20km a pied. La souffrance n’est pas moins que sur le vélo mais différente!! Je n’ai plus mal au ventre et a la tête! J’arrive a prendre un gel!!! C’est super mais trop tard pour les muscles qui sont vidées et tétanisées du froid. Je prends mon train doucement a 12/h je me motive dans la tête pour avancer! Mes quadriceps sont tellement douloureux!!! J’ai envie de marcher et m’étirer mais je ne veux pas perdre encore plus de temps. Je veux finir cette course c’est tout. Mon regard est comme dans un tunnel, je dois me concentrer ou je mets mes pied. Du coup je voit a penne toute les filles qui me doublent. Je reste concentrée sur mes pas. Au 14km je voit doubler la suisse Lucia, et avec elle mon podium s’en va… Je la voit, j’essaye de m’accrocher mais je ne peux plus. Elle a une belle foulée encore!!!
Après 5:32 cette course est fini!!! Je suis tellement soulagé de ne plus courir et même si j’ai vu partir le podium juste devant mes yeux je réalise quand même de suite qu’une 4ème place est belle sur cette course et ce format!!! En plus avec toute cette souffrance ça aurait pu être beaucoup plus mal!!
Je sais pourquoi j’ai tant souffert: le format Duathlon sans natation, le froid, mal équipée, et la dernière course dans les jambes encore…. J’ai appris énormément sur moi et le sport et je sais que c’est déjà un privilège de pouvoir participer a un championnat du monde!!!!
Que c’est beau de voir des gens du monde entier, de parler avec eux, de se mesurer avec eux!!! Et quelle fierté de courir sou les couleurs de son pays!!
Une très très belle expérience, je suis heureuse d’avoir vécu et pour ça je remercie mes clubs: Nimes triathlon, courir en Uzège, Uzès vélo club, Team Ejot Germany et mes sponsors I-Run et Culture vélo Nîmes