Autant battre le fer tant qu’il est chaud. La VT’Truffes 2018 est déjà dans les tuyaux, le parcours 35 km (le plus utilisé) est à l’étude. Pour changer, nous oublions la partie « cévenole » vers St Victor et nous nous recentrons dans notre massif de garrigue chéri. Ce sera plus compact, plus nerveux, plus technique, bref plus VTT tout court !

Avec Gilles, nous avons tracé un parcours théorique que dimanche dernier nous avons testé. Daniel, Peto, Patrick, Salim, Joël, Gilles et moi Dominique nous étions au RDV habituel. Il y a donc du jarret, du cœur et des watts (électrifié pour un) à revendre, ça va rouler ! Pour la faire courte, le tracé à beaucoup plu. J’ai fini rincé, Gilles sans batterie et les autres gars contents de leur sort. Seul Salim avait encore la force de planter des accélérations dans le Serre Bonnet… Les combes de l’Evescat et de la Boissière (donc c’est le retour) sont roulées dès le début et ça permet d’être rapidement dans le vif du sujet. La dernière partie qui reprend le circuit de vétathlon est technique à souhait, elle ne laissera personne indifférent. Il y a juste une partie médiane entre St Maximin et Argiliers qui n’est pas très heureuse… cette section est à revoir.

Après étude des cartes et vues satellites, il s’avère qu’il y a une multitudes de combes cachées entre ces deux communes. Donc ce mercredi (en l’absence d’école VTT, en vacances), Alain, Jean-Renaud, Gilles (R2D2) et moi nous décidons d’aller, à pied, arpenter la garrigue et reconnaître ces fameux chemins oubliés. Le début est parfait, nous montons la peu connue « Combe du Rouge », excellent monotrace de 1,7 km qui fini derrière la cabane des chasseurs. Ce sera certainement le lieu de futur ravito. Cette combe est parfaite à monter et complètement inédite. Ensuite nous allons chercher 2 autres combes qui doivent permettre de rajouter une superbe boucle bien « velue ». Hélas si les premiers kilomètres s’avèrent être proche de la perfection, le bas de ces combes est encore complètement défoncé par les crues de 2014… Elles sont impraticables, grrrrrr.

Gilles doit encore aller voir d’autres chemins rares avec un ami chasseur d’Argiliers. Puis il y a une autre boucle en balcon vers Picouvert qui nous irons visiter. Petit à petit notre parcours s’affine. Dans quelques temps il sera parfait pour 2018.